Geekweb

tout l’actualité internet pour vous

 

Comment vendre ses photos

 Comment vendre ses photos



La photo est avant tout une passion pour beaucoup d’entre nous.
Cependant, il est possible d’en faire un métier, ou une activité secondaire.Il existe plusieurs moyens d’obtenir des revenus grace à ses photos.
Je vais essayer de faire un petit topo sur les moyens qui existent pour vivre de ses photos, ou en faire une activité secondaire.

Les travaux de commande

Des mariages aux photos d’entreprise, en passant par la photo de produits… Je ne vais pas développer ce point.

Les banques d’images

Les banques d’images sont des sociétés qui proposent un catalogue d’images, issues du travail de plusieurs photographes (ça va du photographe indépendant qui a sa propre banque d’images, aux agences qui réunissent des milliers de photographes).

Voir la liste de banques d’images (Liste de banques d’images)

Les images sont utilisées de deux façons, qui correspondent à des licences différentes :

- Images d’illustration : le cas le plus classique.

Par exemple : une agence de publicité a besoin de la photo d’une femme aux dents blanches pour illustrer un dépliant sur un dentifrice. Le budget alloué au dépliant ne permet pas de faire travailler un photographe uniquement sur la photo : on va donc chercher une image qui correspond à ce que l’on cherche dans les catalogues des banques d’images.

- Images éditoriales : dans le cas de la presse.

Par exemple : un magazine publie des reportages photo tous les mois. Ils recherchent des sujets proposés par des photographes, avec ou sans texte, le texte pouvant être travaillé par un journaliste en collaboration avec le photographe. (Exemples : Geo, National Geographic, tous les magazines de « tourisme », de reportages photo…)

Autre exemple : les agences de presse qui travaillent, elles, sur l’actualité du jour.

Dans le cas de photographes amateurs, le plus souvent, il s’agit de photos d’illustration, ou de sujets éditoriaux sans rapport avec l’actualité.

Les licences

Images libres de droits :
On achète une fois la licence, et on peut l’utiliser autant de fois que l’on veut. En anglais, libre de droits se traduit par « royalty free », soit « sans royalties ».
Souvent, les images d’illustration classiques sont proposées en libres de droits.

Images à droits gérés :
En anglais, Rights managed. Dans ce cas, on paye selon l’utilisation que l’on en fait, et pour une seule utilisation. Souvent le prix dépend du format, de la diffusion (si c’est pour un magazine par exemple, du nombre d’exemplaires), de la zone géographique…

Donc libre de droit ne veut pas dire gratuit, c’est simplement un des types de licences d’une oeuvre, que l’on peut réutiliser tant que l’on veut et quel que soit l’usage.

Par contre, des licences d’utilisation gratuites sont définies avec les licences Creative Commons :
- On peut par exemple distribuer l’image gratuitement pour une utilisation non commerciale
- On peut la diffuser gratuitement sous réserve que le nom de l’auteur soit cité
- Etc…

Les types d’agences

Les grandes agences

Les grandes agences photo sont très élitistes dans le recrutement de leurs photographes. Les photographes sont souvent salariés par l’agence.
Les plus grandes et les plus connues :
Getty Images
Corbis

Il existe aussi des agences spécialisées :
photos de bretagne, photos d’enfants… tous les thèmes ou presque sont couverts par les agences spécialisées.
Si vous avez beaucoup d’images relatives à un thème précis, il peut être intéressant de faire une recherche et d’approcher des agences qui peuvent être intéressées par votre travail.

Enfin, il existe des agences généralistes ouvertes aux photographes amateurs :
La plus connue est certainement Alamy (en anglais).
La sélection se fait sur un échantillon de 10 photos.
Ensuite, il faut envoyer ses photos sur DVD à leurs bureaux au Royaume Uni.
Les photos sont vendues en droits gérés.
Chez Alamy, la vente d’une photo dépend donc de différents critères. Une part du montant de la vente est conservé par l’agence (commission).
Compter environ 300 $ de moyenne pour la part du photographe, par photo vendue.

Il en existe d’autres, comme Photographers direct, dont les commissions sont moins élevées, mais qui sont moins connues (donc moins de ventes).

Avec ces agences, le photographe n’est pas obligé d’être exclusif : il peut vendre les mêmes images par l’intermédiaire de plusieurs agences.

Enfin, les « microstocks » sont des banques d’images plus abordables, mais dont la rétribution est plus faible :
- Il est très facile d’être accepté
- Le paiement se fait en général par Paypal, très simplement
- On gagne moins d’1$ par photo vendue, mais on en vend beaucoup plus (modèle économique différent).

Les microstocks sont souvent accusés de casser le marché. Moi je les vois plus comme un moyen de s’entrainer, de progresser, pour des photographes amateurs dont la rentabilité n’est pas le seul objectif.
ça permet de s’acheter du matériel avec les gains, tout en s’amusant.

Parmi les microstocks :

Fotolia, en français.
Peu de rejet de photos, facile d’accès. Revenus moyens.

IstockPhoto en français en cliquant sur le lien en haut (appartient à Getty Images)
Excellents revenus. Difficile d’accès (très pointilleux sur la qualité technique des photos).

Shutterstock
 en anglais
Excellents revenus. Très pointilleux, difficile d’y être accepté.
On doit attendre un mois si l’on rate le « test » d’acceptation (10 photos à soumettre pour évaluation).

Dreamstime en anglais
Bons revenus. Très bon site en général.

Il en existe d’autres, mais ceux-ci sont les principaux. Les autres ne représentent pas plus qu’une perte de temps (ventes faibles).

EDIT : sur cette page, liste complète de banques d’images : http://www.virusphoto.com/428-liste-…s-dimages.html (Liste de banques d’images)

Attention, les agences sont très pointilleuses sur la qualité technique des images. Notamment concernant le bruit. Je posterai bientot un article sur le bruit et autres problèmes liés à la qualité technique des images.
[Edit : le tuto sur le (Réduire le bruit sur ses photos)bruit a été fait : lisez-le pour savoir comment le réduire]

Créer son site

Enfin, si on s’intéresse à un sujet en particulier, on peut vendre ses photos directement sur son site.
Il existe des outils simples pour le faire, j’écrirai un tutorial sur ce sujet prochainement.


Dans : Non classé
Par geekweb
Le 9 octobre 2012
A 12 h 36 min
Commentaires : 0
 

Répondre

 
 

Mon blog |
Usaloancash5 |
Rightchoiceblogs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moneycentergo
| 3cg3technologie
| Les Robots